Grandeur nature



26/10
Quel sentiment de liberté sur la route vers Kakadu! La grandeur nous enivre.
En arrivant, douche et dîner avant le coucher du soleil, à 19h plus de lumière et on n’a pas fait de feu. On installe le lit dans le van et on chasse le moustique avant de dormir. Il fait tellement chaud!

27/10
On se réveille au lever du soleil, les oiseaux chantent ou hurlent pour certains. On en voit pleins dans les arbres, des perruches blanches, des aras noirs, des aigles… (Je ne suis pas sûre des espèces mais disons que c’était celles-là)
Nous faisons une longue marche et rentrons complètement déshydratés malgré nos 3 litres d’eau.
L’après-midi, visite d’Ubirr, arts aborigènes, peintures murales, certains dessins datent de plus de 5000 ans. Nous grimpons une colline de rochers et en haut, nous admirons le panorama, l’immensité à couper le souffle, c’est très émouvant. Il y a du vert par là, un peu de jaune, de la forêt, encore pleins de beaux cailloux, tiens un petit billabong… Les cumulus parfaits dans le ciel bleu parfait, quel tableau!
On passe la nuit au camping des mouches, elles viennent dans notre nez, notre bouche, nos yeux, c’est insupportable. Puis les fourmis rouges attaquent! On se barricade dans le van et on s’endort après une bagarre avec les moustiques. La nuit est très chaude et humide.

28/10
Visite du site de Nourlangie. Cette fois, on ne tente pas la grande randonnée. On sait que la chaleur va nous étouffer. On fait une plus petite balade près d’un billabong où des centaines d’oiseaux se rafraîchissent. Nous visitons un autre site d’arts aborigènes anciens.
Après concertation, on décide de partir à Katherine, là-bas nous pourrons nous baigner. Même s’il reste bien des choses à voir à Kakadu, nous n’en profitons qu’à moitié à cause de la chaleur, il fait au moins 38° à l’ombre de 11h à 16h.
Vers 17h, nous sommes accueillis à Katherine par des dizaines de wallabys, des petits et des grands.

29/10
Nous émergeons vers 6h30 et nous sommes encore endormis quand on ouvre la porte du van. Juste devant nous, une maman wallaby semble nous attendre. Elle nous fait plein de câlins du matin, avec son petit dans la poche. Elle nous laisse la caresser, elle n’a pas l’air d’avoir peur. Peut-être qu’elle pense obtenir de la nourriture mais nous décidons qu’elle nous aime vraiment.
Il faut que nous partions tôt pour ne pas avoir trop chaud. Nous marchons presque trois heures pour arriver dans les gorges. Nous les apercevons à peine et nous sommes déjà émerveillés. Il n’y a personne, le décor est majestueux, cette grandeur australienne nous remplit de bonheur. Après une randonnée sous le soleil, la baignade est d’autant plus agréable. On s’assied sur les troncs d’arbres et on observe la nature, sagement. C’est alors qu’une tortue apparaît à la surface, puis une autre plus petite, et c’est toute la famille tortue qui vient respirer au bord de l’eau. Nous apercevons aussi de très jolis poissons d’eau douce. On savoure ce moment unique, au milieu des gorges, seuls avec la nature. C’est bon, tout simplement!

7 réponses à Grandeur nature

  1. Michèle dit :

    Enfin des nouvelles! Je suis contente pour vous que vous puissiez voir autant de belles choses. La nature y’a que ça de vrai.. Psdv. Bizzzzzzzz

  2. Papajo dit :

    incredible!!! on vois les photo et j’ai lu les recits de vos aventures à Matilda qui est enchantée avec la rencontre du wallaby et son petit. On en a plein la vue et plein l’imaginaire alors je pense que pour vous ça doit être hors catégorie. Y a pas à dire mais c’est grandiose ce que vous vivez… on a le sourire jusq’au oreilles!!! gros bisous 🙂

  3. ça y est, l'Atlas est à la page Australie!!!! dit :

    Pffffffffffffffff! Trop beau!

  4. Trousson dit :

    Blessed love ! Give thanks and praise !

  5. Mireille dit :

    ououououououaaaaaaaaaaaaaaouououououououhhhhhhhhhhhhh !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  6. le Mika dit :

    aaaaaaahh j’ai faillis attendre de vos ‘news’ 🙂

    c’est reparti pour de la bonne lecture et du visionnage de photos 😉

    bisous les copains

  7. Estrella Fenn dit :

    Querida Nina:
    Me enteré por Martha que estabas realizando este maravilloso viaje y luego Joaquin me envio el link. Los felicito a los dos por aprovechar la oportunidad de la vida. Nunca se aprende tanto como a traves de las vivencias. Y estas que ustedes experimentan son ilimitadas y grandiosas. Toda esta experiencia es extraordinaria. Felicidades. Que Dios los bendiga y acompañe siempre y que la paz y gradiosidad de la naturaleza se siembre en sus corazones para siempre. Besos y abrazos de Fred, la abuelita Diosita y mios. La tia loquita.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.