Danyabad Népal



Il est bien prétentieux de croire qu’on peut visiter le Népal en deux semaines. Ce pays n’est pas grand en superficie mais il contient un immense éclectisme culturel et géographique. De 60 mètres d’altitude au Sud on passe à plus de 8000 mètres d’altitude au Nord. Au même moment il fait froid, chaud, pluvieux, humide, sec quelque part dans le pays. On compte peut-être une vingtaine de religions dont les principales sont le bouddhisme et l’hindouisme. A aucun moment nous n’avons senti de jugement envers nos croyances et notre mode de vie.

En trente ans, le pays n’a pas cessé d’évoluer. A l’époque, Thamel, la zone touristique de Kathmandu n’était que rizières. Aujourd’hui il y a des centaines d’immeubles et on se piètine dans les rues.
La plupart des gens que nous avons rencontrés dans les villes nous on dit que leur vraie maison est « au village ».

Au village, on ne paye pas pour manger. Les gens ont des terres où ils cultivent le riz, le dal, les légumes. Ils ont des buffles, des poules, des chèvres…

En ville c’est différent, tout le monde veut avoir son « business » comme ils disent. Mais on sent qu’on est encore entre deux.
Dans la vallée de Kathmandu, il y a plus d’une dizaine d’orphelinats. Certains enfants, les plus grands, préfèrent s’enfuir, du moins quelques jours. Ils sont récupérés dans la rue régulièrement et ainsi de suite.
La gentillesse des personnes que nous avons rencontrées nous a énormément touché. Il y a beaucoup de tendresse dans les foyers et l’envie de communiquer.

Ce texte ne fait pas office de reportage véridique. Il transcrit nos impressions après deux semaines au Népal.

5 réponses à Danyabad Népal

  1. lisou dit :

    Bon départ, je vois que ça doit être dur de partir pour vous là, je suis avez vous mes poussinous :)muaaaaaaaaaa

  2. Papajo et magalita dit :

    On est comme les deux biquettes, on regarde les (belles)images, et on reste là, bouche bée… comblés par cette plénitude népalaise. On est très content pour vous de tous ces vécus et heureux d’avoir cette fenêtre sur votre voyage.
    Bon changement de cap et bon atterrissage Thaï.
    Caminante no hay camino, se hace camino al andar…( c’est pas de nous) mais c’est beau

    Gros bisous

    Mag, Papajo et aussi Felipe et Matilda

  3. Buddhist Nun dit :

    Mes pensées vous accompagnent…

  4. florence dit :

    Je me rebranche après un long break et du coup je découvre d’un coup toute la partie Nepal, c’est vraiment sympa de vous voir voyager comme cela, le petit concert, les rencontres, les repas, les sangsues..Marrant de voir les changements…mes souvenirs de vieille routarde remontent..et ce qui semble être immuable comme les transes dans les bus entre Kathmandu et Pokhara, j’avais adoré cet endroit.
    Nina, très très en retard, bon anniversaire!!!!
    Je vous embrasse tous les deux, merci de nous régaler ainsi

  5. bon vent, bon voyage…
    François Figlarz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.