Chez Deebesh



On décide de quitter Pokhara car la météo n’est pas avec nous depuis quelques jours. Hier à 6h30, on part à la station de bus et sur le chemin que voit-on ? La brume, présente durant tout notre séjour, se dissipe et on voit (enfin) l’Himalaya poindre au loin! Tous ces sommets enneigés nous entouraient sans qu’on le sache!

Le bus du retour est beaucoup moins gros que celui de l’aller. On dirait qu’il n’a pas d’amortisseurs. On fait de tels bonds que je m’envole d’au moins quarante centimètres de mon siège et me cogne la tête au plafond. Pendant les sept heures qui suivent, je reste agrippée à Etienne, aux poignées, aux vitres.

On arrive à Kathmandu puis on rejoint Bhaktapur en taxi. Bhaktapur est une ville presque piétonne, il y a des deux roues et très rarement des voitures. Il y a des temples un peu partout. On avait choisi une auberge sur le net. Je demande le chemin à quelqu’un dans la rue et il se trouve que c’est le proprio, Deebesh!

Il est difficile de décrire comme on se sent bien ici. Deebesh et sa famille sont accueillants, bons vivants et drôles. Ils nous offrent sans arrêt de bonnes choses à manger. Deebesh à partir de 17h nous offre du Raski, l’alcool de riz, qu’on mélange avec du coca et ça ressemble un peu au Cuba libre. Purna, un ami à lui, nous rend visite. Il fabrique des instruments de musique traditionnelle. Purna montre à Etienne comment jouer du madal. Evidemment, il apprend vite.

9 réponses à Chez Deebesh

  1. Mom dit :

    Eh oui, la musique est un langage universel!!! CQFD!
    Je ne peux pas résister à la plus stupide blague depuis longtemps: la copine de Purna, elle s’appelle Ana???
    Je pense que mes nombreux fans vont peut-être être très déçus mais franchement,en tant que première chroniqueuse de ce post-ci, je le valais bien!
    PS: Nina, je tremble un peu quand même aux récits de ces derniers jours…

  2. Barbier François dit :

    Carrément poilant les dialogues pendant la descente!!
    Les sangsues sauce matelote c’ est rédhibitoire pour ces ptites bêtes ,en tout cas vos histoires sont réjouissantes ,profitez de chaque moment, vous aurez des chouettes souvenirs pour toute la Life
    Bon y a pas de raison qu’ il n’y est que vous qui voyagiez ,nous on part mardi à New york NA !!
    on vous embrasse

  3. angele dit :

    evidement quil aprend vite il fait de la baterie alor le madal n’a pas de secret pour lui enfin je crois sinon vous aller bien mes shewyyyyy

  4. Papajo dit :

    J’étais pas venu depuis trois jours et je découvre toutes vos dernières aventures. Dites donc! l’Anapurna ça c’est de la montagne! ça inspire le respect une géante pareille. Quelle chance de se trouver à côté rien qu’en photo on reçois tout plein d’énergie alors pour vous qui étiez tout prêt ça doit être quelque chose. Je te reconnais pas Nina en aventurière dans des montagnes humides avec des sangsues dans les jambes, tu m’épatates. Je suis vraiment heureux de partager ces moments incroyables avec vous et tout la bande de copains et de famille. Attention! n ‘oubliez pas que l’Inde est un pôle magnétique, on tombe sous son charme à ce qu’il parait et puis on a du mal a s’en remettre par la suite. Enfin je suis content pour vous que tout se passe bien et que les frissons soient au rendez vous.
    Gros bisous de tous ici, on regarde et on lit avec délectation votre journal de bord.

    Le papounet

  5. Papajo dit :

    A propos de sangsues et de se perdre dans la foret : Un chemin n’est jamais le même à l’allée qu’au retour. S’il vous arrive de retourner vous promener dans le bois il vous serai peut être utile de vous procurer une boussole et d’apprendre à vous en servir. Et dans tout le cas les conseils des locaux sont en général les meilleurs. Et sinon faut faire comme le petit poucet, laisser des marques.
    C’était le conseil de Papajo.
    Etienne, quand est ce qu’on peut entendre le Madal joué par toi ou en duo avec Deebesh?
    Nina un voyage en bus pareil c’est mieux qu’un osteophate pour remettre le dos…pas vrai?
    Bisous

  6. Etienne et Nina dit :

    Salut tout le monde,

    Pour répondre à Papajo, nous avons une boussole, une carte, et tout ce qui faut pour ne pas se perdre mais peut-être que notre subconscient nous à fait prendre ce petit chemin… Le contraire nous aurait fait manquer ce moment inoubliable!

    Sinon, je suis super content que vous puissiez enfin faire ce voyage les Barbelanski, ça va être génial j’en suis sûr.

    Gros bisous à tous,

    Etienne.

    Coucou,

    Le bus c’est très mauvais pour le dos, en tout cas celui là, car je m’envole et retombe très violemment. Mais heureusement la femme de Deebesh, Bebita, m’a tartiné une crème chauffante et me fait des bouillottes le soir. Ils nous dorlotent ici… Donc maman ne t’inquiète pas…

    Nina

  7. Mom dit :

    ben je vois que vous avez trouvé une guérisseuse locale, comme conseillé par Mireille!
    Biz

  8. Jennifer dit :

    Je viens de voir vos vidéos, elles sont vraiment excellentes !

    Nina, j’adore ta tête !

    Une bonne étoile veille sur vous, c’est vraiment génial de faire de belles rencontres !!!
    Vous me faites rêver, merci les amis !!!

    Bisous les poulets.

  9. Mireille dit :

    Ninette, j’ai failli avoir la gerbe avec ta vidéo de concert à l’auberge !!!!!!! ça fait plaisir de voir vos têtes… sinon je vais m’acheter un nouvel épilateur !!!!!! Je vous embrasse fort… Vous manquez… J’ai envie de partir vous rejoindre… loin du stress de mon taf et des embrouilles d’européens… Aleka

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.