Changement d’ambiance



Notre avion atterri à Santiago du Chili le 15 février à midi. Pourtant, nous sommes partis d’Auckland le 15 février à 17h. Nous n’avons pas dormi pendant le vol et le décalage horaire avec la Nouvelle-Zélande est de seize heures. Autant dire que nous sommes frais comme la rosée du matin. Nous avons quand même le sourire parce que nous sommes contents d’être là, sur ce continent.

En arrivant à l’auberge, il y a un petit problème, notre chambre n’est pas disponible. La sieste est annulée. Alors, on s’installe dans la petite cour et on boit une bière, juste parce que le prix nous enchante. Dans l’après-midi, on papote avec le staff de l’auberge et des amis à eux, ils nous offrent d’autres bières. Bien qu’épuisés, nous apprécions ce moment simple, assis autour d’une table, un verre à la main, à discuter. Ça faisait longtemps!
Plus tard, on retrouve Lucie, la petite sœur de notre ami JB, elle étudie à Santiago cette année. Elle passe à l’auberge quelques minutes puis nous partons nous balader dans Barrio Brasil. La ville nous plaît beaucoup. Dans notre quartier, les immeubles ne sont pas très hauts, il y en a des jaunes, des rouges, d’autres avec un genre plus colonial. Nous admirons aussi les peintures murales, il y en a partout. Le soir, nous allons chez Lucie, elle habite dans un quartier plus résidentiel, plein de grands immeubles. Là-bas on déguste du melón con vino avec ses colocs. Nous ne rentrons pas très tard, cela fait plus de trente heures que nous n’avons pas fermé l’œil et l’alcool n’a pas arrangé notre cas.

Le lendemain, nous sympathisons avec plein de gens à l’auberge, des Français, un Ukrainien, un Suisse, un Chilien, un Espagnol… J’oubliais un détail, quand on parle avec les Chiliens, enfin surtout avec les jeunes, on ne comprend rien. Ils parlent super vite et ils mangent la moitié des mots. On leur demande sans cesse de parler despacito. Par contre, les petits vieux ils articulent. Etienne est un peu timide et a l’impression d’avoir tout oublié de ses cours d’espagnol.
Dans l’après-midi, nous retrouvons Lucie qui s’avère être un excellent guide. Non seulement nous passons devant les monuments mais nous avons droit aux petites explications historiques qui vont avec. Le soir, après avoir avalé une bonne empanada, nous retrouvons des amis chiliens de Lucie dans le Barrio Bellavista. Ils sont très sympas et on passe un bon moment. Pendant la soirée je fuis Etienne du regard et du coup, il se débrouille très bien* pour parler espagnol. Tout le monde boit de la bière ici, mais moi, je veux un pisco sour! Je le sirote gaiement et d’un coup, je regrette un peu mon caprice. Nous ne sommes pas tout à fait remis du décalage horaire et de notre arrivée en fanfare de la veille. Après le pisco, nous rentrons nous coucher.

Hier, nous décidons d’être sages car notre petit estomac n’a pas encore pris le rythme chilien. Le Coca, c’est bon aussi.

Aujourd’hui, nous sommes en forme et nous allons sûrement aller visiter le musée de la Mémoire avec Lucie.

*Etienne désapprouve le « très bien » mais pas moi

15 réponses à Changement d’ambiance

  1. Papy dit :

    Ouééééééé je suis le 1er à poster un com sur votre escapade chilienne !!
    16h de décalage + 1 bière = les effets de la drogue à moindre coût (mais non c’est pas cher un vol Auckland/Santiago)
    Bises

  2. Lucie, la ptite soeur de JB dit :

    Oh la mais je fais un peu pot de colle, là… Taisez mon nom, dites que vous vous baladez un peu seuls !

  3. Phyllis Argento dit :

    SO … vous deux se rapprochent aux Etats-Unis …. vous prévoyez de visiter les États-Unis?
    J’ai finalement eu sage et je suis en utilisant Google Translate. Je suis capable de lire vos commentaires ….. Intéressant!
    J’ai hâte de plusieurs de vos excellentes photos et maintenant aussi votre commentaire.
    Prenez bien soin ….
    Phyllis
    PS … I can pretend to be fluent

  4. Joacolombia dit :

    Que bien, al fin noticias del sur y mas bien agradables. Pues bienvenidos à America latina deseando que su viaje siga siendo lleno de sorpresas fantasticas y encuentros maravillosos. Andenle con cuidado pues y disfrutenlo al maximo. Un super abrazote.

  5. mirmamdegag dit :

    bon en plus ,Nina, il va falloir que tu fasses secrétaire interprête pour me traduire les commentaires espagnols ,avec tout ces faux amis,j’pige pas grand chose et j’veux tout savoir et apprendre.sinon ça à l’air de bien s’annoncer,plus de contacts surtout.Dommage je vous ai raté dimanche ,j’ai vu que tu avais fait un coucou, en plus on était là avec leila et franck bisous plein

  6. Christiane dit :

    Ben qu’est-ce qui m’arrive? J’ai lâché le suivi du voyage, on dirait…
    Alors ces aventures vont se poursuivre dans une ambiance « bien caliente », semble-t-il!
    Et pour répondre à Mireille, il y a aussi des vrais amis, non?, en Amérique Latine?
    Félicitons aussi Phyllis de ses efforts pour communiquer, c’est génial, Google quand même!
    biz mille à tous les deux

  7. jb (3eme mais devant lucie) dit :

    Ahaha une petite mine pour fêter le changement d’ambiance!!! et avec ma toute petite soeur en plus!!! bah bravo je vous félicite! Ce n’est pas très « Cro chouchou »

  8. stephane et sylvie dit :

    Bienvenidos en Americaaaaaaa ! Ya empieza la buena vida. Nina, le Pizco sour, c est degueulasse !!!! comment tu peux boire ca 🙁 besos a los dos

  9. Leslie dit :

    … il n’y a pas que des commentaires objectifs…
    Enfin ma Ninette au tchili ! linda la foto ! rico el melon con vino, Magda et moi nous t’avons habitué aux expressions chiliennes, una gamba = 100 pesos , una luca =1000 pesos, mi pololo = mon petit copain, mi polola = ma petite copine, huevon = expression fourre tout, interjection , insultante ou bien affectueuse. voilà la base 😀
    besoooos

  10. Leslie dit :

    ah por cierto… » viva el pisco sour !  » le meilleur cocktail du monde et de toute la terre entière :p

  11. Magda dit :

    Bienvenus au Chili !!! Vive le pisco sour y ¡¡viva Chile, mierda!! (vous l’entendrez sûrement xD )
    Amusez-vous bien. Bisous

  12. Etienne et Nina dit :

    Ohlala que de commentaires, ça fait plaisir !
    Tout d’abord, Mireille, je pense que ma mère se fera un plaisir de tout te traduire, malgré son accent à couper au couteau, elle est quasi bilingue!
    En voyant votre commentaire Stephane & Sylvie, je savais que nos lectrices chiliennes allaient réagir vivement et ça m’a beaucoup fait rire! Allez prenons nous la main la margarita c’est bon mais le pisco sour aussi! Faisons une ronde autour du monde!
    PS: les filles vous connaissez l’expression « catchai » pour dire « entiendes » ou c’est nouveau? ils disent tous ça les jeun’s

  13. le clan des chichiliens dit :

    ok pour la ronde. Catchai c’est vieux comme le monde ma poupoule, peu de personnes connaissent l’origine du mot, mais cela vient de l’anglais to catch : attraper, saisir, donc là c’est » saisir le sens « mais à la tchilienne quand tu dis « catchai la huevaaa » ça ne se traduit pas directement par : tu saisis le sens de mon propos mais plutôt : t’as capté l’ délire. donc à ne pas dire par exemple à un « paco » autrement dit un « flic »
    catchaste ?

    Leslie ^^

  14. le clan des chichiliens 2 dit :

    Catchay la onda hue’on? hahaha ….en fait on aurait dû vous envoyer un lexique espagnol-chilien…ça aurait été plus utile xD, ils parlent tellement mal nos compatriotes…
    Magda 😉

  15. valérie la lacheuse ou la revenante o choi! dit :

    Et voilà! je vous ai laché au début de l’australie, et un demi tour du monde en 1h30 après je vous retrouve au chili! J’ai tout lu,tout vu même les flippers et les phoques du syndicat d’initiative et vos bouilles bronzées et hilares tout le temps, tout le temps! Donc presque 5 mois de boulot de barge plus tard je viens prendre l’air sur votre blog enchanteur. Waouuuhhh.! Tout ça vous avez vu tout ça ??? Je suis assez forte en trompe-l’oeil mais là vous me battez ! ces paysages plus vrais que vrais, ces rochers en polystyrènes si réalistes et pour la batuk bravo Mireille pour les déguisements!!! En tous cas vous êtes trop forts en photoshop. Les bleus des mers du sud on me l’a déjà fait, mais là j’avoue ils claquent ! Alors, maintenant vous allez nous sortir toutes les belles couleurs vives des maisons latino (ou latinas,) et patati et patalère. Allez! ça suffit sortez de votre cachette! j’ai vu clair dans votre mascarade!!! je veux vous voir tout de suite! bon calme-toi valérie c’est mauvais pour toi… Je m’emballe, je m’emballe en fait toutes ces couleurs me tournent la tête, je suis rouge de honte et verte de jalousie !!! C’est magnifique, sympa, convivial, gourmand, on en veut, on en veut. Moi ce que je veux surtout c’est la maison de Jill et Philip voilà c’est tout!
    Bon allez, je vous embrasse très fort et hasta la vista, non euh hasta luego, non euh ciao patatinos! Si vous croisez mon cousin, il est quelque part en amerique latine pour 8 mois, il est assez grand, un peu blond, très gentil et il s’appelle David, faites-lui un bisou pour moi ha ha ha!!! Valérie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.